Archive | octobre, 2014

Tags: , , , , , , , ,

3 exemples de modèles économiques

Posted on 23 octobre 2014 by admin

livreblanc3

Le modèle économique d’une activité web est très souvent compliqué à trouver. Cette émission est intéressante à plusieurs niveaux :

- Elle est concrète dans ses exemples et dans l’application des modèles

- Elle met en avant le côté fragile de la publicité pure

- Elle insiste sur l’importance de trouver le bon dosage entre la publicité et les autres services

Cependant, lors de cette émission, ils n’expliquent pas suffisamment à mon goût, les raisons pour lesquelles la publicité baisse en volume d’affaires et que les services annexes vont, à terme, croître.

Lorsque Bertrand Gie du Figaro explique qu’il propose comme service payant annexe à un article sur Mère Térésa un livre sur sa vie en guise de complément et approfondissement, il est important pour moi d’expliquer pourquoi ce type de modèle est pérenne à terme sur Internet.

L’équilibre entre le contenu gratuit et le contenu payant sera justement d’avoir un contenu gratuit intéressant mais volontairement incomplet. La valeur ajoutée et la légitimité du payant est de combler ce manque. Pourquoi achèterai-je ? Votre article gratuit m’a intéressé et j’ai envie d’en savoir plus : j’achète le livre. Ce modèle est le modèle du gratuit, le gratuit est un modèle économique car il fabrique du payant.

Par contre, la publicité va à l’encontre même de la philosophie du web.

« Sur Internet on achète un service rendu. »

L’information basique restera gratuite car elle ne rend plus un service, un réseau social type Facebook qui vous apprend que tel candidat de telle ville a été élu car il était présent au dépouillement et l’a tweeté rend l’information basique impossible à monétiser. Il est inutile de la rendre payante car elle n’a plus de valeur ajoutée sur Internet, par contre l’enquête sur les élections a une valeur ajoutée certaine car peu de gens peuvent fournir ce service.

Si le produit ou le service vous apporte quelque chose (un savoir, une compétence etc), alors vous l’achèterez. La publicité ne fonctionne que sur du volume, elle n’est donc qu’un accélérateur qui permet d’accéder au contenu intéressant plus rapidement.

A terme, je pense donc que le rapport entre les revenus publicitaire purs seront inférieurs aux revenus des services annexes (boutique, livres, abonnement, billetterie, recrutement etc)

Jean-Noël TOUBON

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Advertise Here
Advertise Here