Exemple de financement d’une webtv avec une régie publicitaire intégrée.

Publie le 04 décembre 2010 par admin

livreblanc3Dans un précédent article, je vous expliquais que l’on financera les webtv (ou sites web en général) par un service publicitaire ou régie publicitaire innovante et non statique (comme on voit encore trop souvent) pour lire l’article (le financement passera par l’innovation). J’aimerais vous parler de mon expérience au sein de notre projet Pulceo.com, la webtv locale près de Nantes.

Lorsque nous avons dû nous pencher sur le financement de notre web tv, en gros sur notre modèle économique, nous avons commis les erreurs classiques que tout le monde fait  : copier les médias traditionnels en d’autres termes : la bannière publicitaire de base !

Face à l’échec de ce service (évident avec du recul, selon moi, car ça n’avait rien d’innovant comparé à la presse écrite qui finalement proposait le même type de publicité, sur un journal ce n’est ni plus ni moins qu’une bannière) nous nous sommes posés la question : qu’est ce qui pourrait séduire un annonceur lambda en publicité, qu’est ce qu’on pourrait faire de différent ? La réponse : leur proposer l’autonomie, le contrôle, le choix…, exactement l’opposé des médias traditionnels. Malheureusement il n’existe pas de régie publicitaire dédiée aux « petits » sites Internet. C’est pourquoi nous avons décidé d’innover en lançant notre propre régie interne qui permet à tous nos annonceurs d’être maître de leurs campagnes, de contrôler le succès de leurs campagnes et de choisir le type de campagne souhaité (publicité, bons de réduction ou lien web). La réaction des annonceurs a été sans appel. Enfin, un média qui leur proposait d’être maître, d’être actif et de ne plus être lié avec le média (si vous voulez modifier votre campagne, il faut repayer, vous devez attendre le BAT avant diffusion…). Sur Internet vous êtes obligé d’innover et c’est une contrainte que j’aime bien car elle pousse à être meilleur. Notre service va être amélioré, perfectionné dès février 2011, il permettra la géolocalisation, l’affichage des bannières par thématique, la diffusion en pré-roll de leurs campagnes , paiement des annonceurs en ligne… et tout cela sans notre intervention, tout est automatisé.

Je voulais vous parler de mon expérience simplement parce que nous avons du passer par des succès mais aussi des échecs (la simple bannière qui n’apporte pas de valeur ajoutée à ce qui existe déjà) pour réussir à mettre au point une formule qui fonctionne, qui plaît et qui marche depuis presque 2 ans. Pourquoi ce service marche. Tout simplement parce qu’il est en adéquation avec la règle d’or du web : les internautes sont des webacteurs, fini la passivité, ils ont le pouvoir, et nos annonceurs sont avant tout des internautes.

Si vous voulez voir une démonstration de notre service, pour mieux vous rendre compte, cliquez sur le lien ci-dessous (tout en sachant qu’en février, le service n’aura presque rien à voir tellement il sera mieux ;)

Si vous voulez plus d’informations, écrivez moi !

Jean-Noël TOUBON

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

3 Commentaires pour cet article

  1. Romain CAUDAN Says:

    très bel article, tout ce que le web peut apporter comme valeur ajouté par rapport aux médias traditionnels est le dynamisme et la non passivité des supports de communication. L’avenir est en marche…

  2. neliya Says:

    Bonjour,

    Ne connaissant pas encore bien les publicités vidéos internet, je me demandais comment une entreprise pouvait convaincre un annonceur de financer la médiatisation d’une vidéo, sur un autre site internet.

    Exemple: TF1.FR diffuse une vidéo d’un artiste qui se produit sur une péniche. La péniche en question a eu l’accord de TF1 pour diffuser cette vidéo sur leur site (le but pour la péniche étant d’être visible auprès d’une audience importante), cependant TF1 ne veut rien débourser, mais un budget de médiatisation doit être déboursé. Aussi, la péniche est à la recherche d’un annonceur qui souhaiterait, via un spot publicitaire pendant la vidéo, financer ce budget de médiatisation.
    Est-ce envisageable, et si oui, comment convaincre cet annonceur de financer en publiant sa ou ses publicités
    Merci de votre réponse :)

  3. admin Says:

    Bonjour,
    Je ne pense pas qu’il faille chercher à gagner de l’argent avec une diffusion d’une vidéo sur un site Internet. Je ne connais évidemment pas bien votre projet mais je vous conseille plutôt d’utiliser TF1 pour ce qu’ils sont à savoir un moyen de créer un trafic important vers votre site web ou la vous allez pouvoir la monétiser. Dans votre cas TF1 se place comme diffuseur et non comme producteur. Certes vous avez une grosse audience sur TF1 mais le trafic n’est pas forcément qualifié pour votre contenu. PS : c’est étrange que TF1 accepte que vous mettiez un annonceur avant votre vidéo, d’habitude ce sont plutôt leurs annonceurs…
    TF1 est resté dans cette logique de diffuseur, utilisez le comme moyen de rapporter du trafic. Jean-Noël

1 Trackbacks For This Post

  1. Enfin un modèle économique de webtv ? | Media Webtv ! Says:

    [...] je l’expliquais dans un article précédent, dans l’univers web d’aujourd’hui, le spectateur EST à la fois le media et votre [...]

Laissez un commentaire

Advertise Here
Advertise Here