Rentabilisez votre blog en monétisant vos captchas

Publie le 19 août 2014 par admin

livreblanc3

Lorsque l’on se lance dans l’aventure du blogging, on réfléchit pendant des heures (des jours?) au moyen de le financer. Il existe de nombreuses façons de le faire, allant des plus connues : la publicité sous forme de bannière, au plus originales : les publicaptchas.

Qu’est ce qu’un captcha ? Une petite définition s’impose : un captcha est un test de défi-réponse utilisé en informatique, pour s’assurer qu’une réponse n’est pas générée par un ordinateur. L’acronyme « CAPTCHA » est basé sur le mot capture, et vient de l’anglais completely automated public Turing test to tell computers and humans apart.

Né aux Etat-unis dans les années 2000, le but initial était de se protéger des robots malveillants. Bien qu’efficace au début, les captchas ont vite pu être contournés et leur efficacité a considérablement diminué avec le temps. Pour l’internaute lambda, remplir un captcha est vécu comme une expérience souvent désagréable car les caractères que vous devez saisir sont parfois indéchiffrables.

Partant de ce double constat négatif à savoir : efficacité réduite et expérience visiteur désagréable, des petits malins ont eu l’idée d’exploiter ce temps d’attention des internautes au profit de marques qui elles, recherchent de l’attention.

En moyenne, en France, 14 secondes d’attention sont accordées pour remplir un captcha et 7 millions de captchas sont remplis chaque jour en France.

L’idée est la suivante : plutôt que de saisir une suite de lettres générées au hasard, l’internaute devra saisir le slogan d’une marque par exemple. On appelle cela un publicaptcha.

Avant de donner un avis concret sur ce genre de monétisation, je dois admettre que l’idée est ingénieuse. Il fallait y penser.

Je suis de ceux qui pensent qu’un site ne doit pas être une galerie publicitaire , c’est laid visuellement, ça agace l’internaute et c’est souvent peu rémunérateur. Cependant, cette idée de captcha ne vient pas ajouter une énième pollution visuelle mais transforme une fonctionnalité utile (l’antispam) en ressources financières. De plus, l’expérience utilisateur ne risque pas d’être trop endommagée car vous remplacez quelque chose de désagréable mais utile par quelque chose de moins désagréable et toujours utile. On peut par conséquent considérer le captcha comme une amélioration de l’expérience utilisateur rentable (le rapport temps de travail/gain est positif)

Qu’est ce que cela rapporte ? Deux agences se distinguent : Captch Me et Adyoulike. De façon générale, les commissions des éditeurs sont de l’ordre de 5€ à 50€ CPM (Coût Pour Mille impressions) les mauvais mois, de 10€ à 100€ CPM les bons mois.

En résumé, ne comptez pas devenir riche mais lorsque l’on vous propose de gagner de l’argent à rien faire…pourquoi pas, à tester !

Pour découvrir un autre type de monétisation originale, cliquez ici

Jean-Noël TOUBON



ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Laissez un commentaire

Advertise Here
Advertise Here
javaversion1
Warning: passthru() [function.passthru]: Cannot execute a blank command in /home/mediawebd/www/wp-content/themes/premiumnews/footer.php on line 3