Pourquoi ce type de monétisation est pertinent ?

Publie le 24 avril 2014 par admin

livreblanc3

En faisant de la veille sur les différentes façons de monétiser son site Internet, je suis tombé sur un site d’information national bien connu : Atlantico. Ce site ouvertement libéral, a pendant des années fait le choix du tout gratuit en se finançant exclusivement par la publicité. Or depuis 2012, après une levée de fond de 2 millions d’euros, ils ont opéré un virage à 180 degré. Le site devra se financer de deux manières :

- Vente d’e-book de 50 pages maximum sur des thématiques développées par les auteurs d’articles ou issus de la banque de données de l’éditeur Eyrolles (partenaire sur ce projet)

- Repackaging de contenus qui, selon le journal, était une demande de leurs lecteurs.

Avant de décortiquer ces deux idées, il faut simplement faire remarquer que le modèle publicitaire n’est non seulement pas suffisant pour rentabiliser un site Internet mais la publicité est de plus en plus détestée par les internautes, pour s’en convaincre, il suffit de voir le succès grandissant du logiciel AdblockPlus (qui permet de supprimer la publicité).

La publicité est vécue comme une intrusion dans notre processus de consultation même si nous pouvons la supprimer grâce à cette petite croix qui apparaît au bout de quelques secondes sur les vidéos. La publicité est surtout un modèle d’affaire qui ne colle pas beaucoup aux principes de fonctionnement du web dans ce sens ou elle n’apporte pas de réelle valeur ajoutée à l’internaute. La publicité ne permet pas à l’internaute de vivre une expérience utilisateur intense. Pour moi, une monétisation réussie c’est :

Rendre service ou résoudre un problème ou apprendre quelque chose.

Après avoir payé son produit ou son service, l’internaute veut avoir avancé, progressé, soit dans sa réflexion soit dans son activité professionnelle, soit dans sa vie personnelle…

Revenons maintenant à notre cas pratique d’Atlantico. En quoi ces deux idées sont, selon moi, deux bonnes idées.

1- La vente d’e-book.

Des articles d’actualité, le web en regorge. Des articles de fond, avec une analyse poussée, le web en compte un peu moins. Très souvent les articles importants, de fond, comptent 3000 signes, ce qui est déjà un bel article. Lorsqu’en tant qu’internaute, vous terminez la lecture d’un article qui vous passionne, vous souhaitez en savoir plus, vous avez un goût de « trop peu », vous voulez aller plus loin dans l’analyse, vous êtes prêt(e) à payer pour cela.

Atlantico souhaite se positionner entre le livre et l’article puisque ses e-book ne feront pas plus de 50 pages avec un prix en conséquence. Atlantico veut vendre du savoir, des connaissances. Ce choix est dans la dynamique web. Vous sortez grandi de votre achat, vous avez avancé dans votre réflexion.

2- Le repackaging d’articles.

Lorsque vous arrivez sur la page d’accueil d’un site d’information, vous avez sûrement ressenti la même chose que moi : il y en a PARTOUT ! Il est difficile de s’y retrouver. Si vous manquez une journée, là, vous êtes vite paumé. Si je vous propose de vous faire une sélection d’articles, tous les jours, tous les mois qu’importe (ça se définit avec les internautes), vous me remercierez pour ce gain de temps que je vous propose.

Atlantico le dit très bien : « certains lecteurs nous le demandent et sont prêts à payer pour ce service »

Il est normal d’être prêt(e) à payer pour un vrai service rendu. Repackager vos contenus de façon attrayante et pourquoi pas en y ajoutant des mises à jour ou des vidéos, des podcasts…Vous lui avez rendu un service qui lui a permis d’avancer dans sa réflexion, dans ses choix de vie, dans sa façon de penser…

Pour conclure, je pense que la publicité ne disparaîtra pas, non, il y aura toujours de la publicité mais qu’elle sera peut être la dernière forme de financement d’un site Internet.

Racontez moi votre expérience ! Et vous comment financez vous votre site ?

Jean-Noël Toubon

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Laissez un commentaire

Advertise Here
Advertise Here