Tag Archive | "contenu payant"

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Presse papier/presse en ligne : l’exemple du journal « le Progrès » de Lyon

Posted on 03 février 2014 by admin


livreblanc3Je tenais à commencer cette année 2014 avec un exemple concret. Le journal « Le Progrès » de Lyon qui a commencé sa version web dès les années 2000, il fait office de précurseur dans sa volonté d’investir le web. A partir des élections de 2007, il va intensifier sa formule web et commencer à réellement envisager des journalistes dédiés aux web.

« On a tous compris que c’était l’axe sur lequel il fallait se développer, et que cela allait prendre des proportions que l’on avait tous sentis et qu’il y avait, à l’époque, un côté « star-up »" [...] Sébastien Jullien – Journaliste web

« On entend souvent dire que le lecteur papier est le même que le lecteur web, non ce n’est pas le même, on se prend des lecteurs, non on ne s’en prend pas etc. Ce qu’on constate c’est que nos internautes sont un peu plus jeunes que nos lecteurs papier«  Jean-Philippe Vigouroux – Chef de service

« Tout ce qui est chaud et du domaine de la révélation, ça va fonctionner, c’est aussi le cas de l’information sportive, quand on parle d’un match le lendemain, ça va fonctionner généralement beaucoup moins bien que si on le traite en live. Tout ce qui a une valeur d’usage fonctionne, c’est à dire que vous annoncez la fermeture d’une rocade tel jour à telle heure ou vous annoncez qu’il va y avoir une grève dans les cantines municipales le lendemain, il y a une valeur d’usage forte pour l’internaute, donc la aussi vous allez avoir des grosses audiences sur ces contenus là. » Jean-Philippe Vigouroux – Chef de service

progres-lyon

« Ne pas veiller à ce qui se passe sur les réseaux sociaux, c’est rater des informations. Concrètement aujourd’hui que ce soit les médias ou les politiques etc communiquent sur les réseaux sociaux avant même que l’information soit sortie officiellement par ailleurs, donc on ne peut plus rater grand chose si on a une bonne veille d’infos, mais avoir une bonne veille d’infos c’est suivre les bonnes personnes et ça c’est le plus dur. » Sébastien Jullien – Journaliste web

« Alors il y a deux sources de revenus, c’est le même modèle que pour le papier, la publicité et les abonnements. La publicité représente une part croissante, aujourd’hui le display progresse d’années en années. Depuis 3 ans on a introduit du contenus payant aux abonnés, auparavant les contenus que l’on ne voulait pas donner gratuitement, on ne les diffusait pas. Ce n’est pas comparable avec les ventes papiers, mais voir un chiffre de vente de contenus progresser et quasi doubler d’années en années, dans le discours ambiant c’est plutôt encourageant.«  Jean-Philippe Vigouroux – Chef de service

 » L’avenir de la PQR (presse quotidienne régionale) est sur le web mais sous quelle forme et sous quel modèle économique ça on ne sait pas, on a vu que de très nombreux journaux on tenté divers formules sous obtenir de réponses probantes, on a beaucoup de modèles qui se tournent vers le payant, ça ne veut pas dire que le papier est mort, cela veut dire qu’on peut penser une adéquation entre l’offre web et papier. » Sébastien Jullien – Journaliste web

Source : Journalismes.info

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , ,

Quel est le bon dosage entre le contenu payant et le contenu gratuit ?

Posted on 21 novembre 2012 by admin

livreblanc3La question que se posent de plus en plus les dirigeants de média pure-player est : dois-je proposer du contenu payant et de quelle manière ? La question n’est pas simple dans le sens ou la réponse risque d’être différente pour chaque média.

Je pense qu’il est important d’analyser à quoi sert le contenu gratuit et à quoi sert le contenu payant. Ils ont chacun un rôle bien précis et la justesse du dosage réside dans la bonne analyse de ces deux types de contenus. Certains médias font le choix du « tout payant » alors que d’autres proposent du contenu gratuit. Qui a raison ? Quelle stratégie fonctionne ? J’ai toujours maintenu l’idée que

« Le contenu doit être créé pour deux cibles : Google et l’internaute. »

C’est pourquoi le choix du « tout payant » pénalise la cible « Google » car peu de textes seront indexés voire pas du tout parfois. Dans ce cas de figure, le contenu est essentiellement conçu pour les abonnés. Pour se permettre une telle stratégie, il faut au préalable bénéficier d’une notoriété sans égale ou avoir une existence dans le « réel ». Un journal papier de renom peut tenter l’aventure, la version papier sert de promotion de la version numérique. Alors qu’un pure-player, par définition n’existe qu’en ligne, il lui sera impossible de se démarquer sans indexation Google. Le mélange des deux, me semble la bonne synthèse entre l’univers web (ou le gratuit règne en maître) et l’univers des médias traditionnels (ou rien n’est accessible gratuitement). Le difficulté sera d’avoir un contenu gratuit pertinent, de qualité mais pas trop, pour qu’il ne puisse pas suffire aux internautes, et un contenu payant pertinent et de qualité… en veillant à ce qu’il soit VRAIMENT pertinent de qualité supérieure.

Revenons sur le rôle de ces deux contenus :
- Contenu gratuit : le contenu gratuit sert d’appât, il a pour rôle de séduire, de convaincre. Il doit attirer un maximum de personnes pour ensuite convertir en abonnés (le rapport entre les deux est appelé taux de conversion) c’est pourquoi les contenus gratuits doivent être de qualité sans quoi l’internaute ne prendra pas le risque de payer. Le contenu gratuit doit aussi être pertinent pour Google, c’est à dire qu’il doit être bien rédigé, bien référencé. Si je devais m’aventurer à une analogie avec une situation dans la vie réelle, le contenu gratuit serait l’échantillon de parfum gratuit, il est là pour donner envie et convaincre.

- Contenu payant : il est censé apporter un « plus » à la version gratuite soit avec une version enrichie (vidéo, forum…), soit un contenu qui approfondi le sujet traité dans la version gratuite, soit permettre l’accès immédiat à un contenu, à une base de donnée… Le contenu payant doit être votre préoccupation principale, vous devez constamment améliorer votre version payante, les internautes ne consultant que les contenus gratuits doivent se rendre compte qu’ils passent à côté de quelque chose d’énorme mais en plus ce quelque chose évolue tout le temps, il n’est pas figé. Le contenu que vous avez lorsque vous vous abonnez  ne sera certainement pas celui que vous aurez lorsque votre abonnement arrivera à échéance.

Une règle essentielle sur Internet : il faut donner beaucoup (ce qui veut dire gratuitement) pour espérer recevoir des internautes.

Donnez-moi votre avis, laissez-moi un commentaire !

Jean-Noël TOUBON

ebook-media-web-1

 

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Advertise Here
Advertise Here
javaversion1
Warning: passthru() [function.passthru]: Cannot execute a blank command in /home/mediawebd/www/wp-content/themes/premiumnews/footer.php on line 3