Tag Archive | "pulceo"

Tags: , , , , , , , , , , ,

Les 5 raisons de proposer du « native advertising »

Posted on 10 avril 2014 by admin

livreblanc3

Oui, l’univers de la publicité sur Internet regorge de termes emprunts à la langue de Shakespeare, je me dois donc d’expliquer. Le native advertising  est un contenu qui fait la promotion d’un annonceur (article, image, vidéo, etc.) et qui est inséré dans le contenu éditorial classique d’un site internet.

Le native advertising prend de plus en plus d’importance chez les annonceurs puiqu’il s’intègre beaucoup mieux, les lecteurs sont confrontés au message de manière plus naturelle. De plus, les publicités bannières classiques sont de moins en moins acceptées auprès des internautes, trop intrusives, l’image de la marque peut se dégrader alors que le native advertising permet un engagement plus important du visiteur. Les statistiques montrent bien la baisse d’intérêt des internautes sur le display classique moins efficace, c’est un fait. Le taux de clic est passé de 9% en 2000 à 0,2% en 2012, et 1 personne sur 3 trouve la publicité sur internet intempestive ou intrusive

Le native advertising n’existe pas depuis la semaine dernière, il existait déjà dans la presse écrite, on l’appelait le « publi-rédactionnel » , il ne s’agit donc pas d’un effet de mode. Le native advertising est un type de publicité efficace et qui colle parfaitement à la philosophie web, en voici les raisons principales :

sharethrough-native-ad-lift

5 raisons de proposer du native advertising

- Quand il prend la forme d’un contenu texte, il participe à votre référencement.

- Il apporte une réelle valeur ajoutée à vos clients puisqu’il propose un contenu souvent plus qualitatif, parfois utile à vos visiteurs.

- Il n’est pas intrusif, pas de pollution visuel et/ou sonore  et offre une expérience visiteur agréable.

- Il se monétise plus cher en raison de sa valeur perçue plus importante et de son son taux de conversion plus élevé

- Il permet de mêler différents média (vidéo, podcast, texte…)

Nous utilisons déjà au sein de Pulceo.com ce type de publicité qui, avec du recul, est très bien perçu par nos annonceurs car ils valorisent leurs savoirs-faire, leurs compétences etc. Cela vous permet également de vous démarquer de la presse écrite qui propose plus de la publicité sous forme d’encart publicitaire que du publi-rédactionnel. Je vous invite donc à tester ce format publicitaire pour financer votre webtv, blog ou site Internet.

Pour vous donner un exemple concret de publi-rédactionnel, suivez ce lien La mode du gazon

Jean-Noël Toubon

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , ,

Comment la vidéo peut développer vos ventes

Posted on 16 octobre 2013 by admin

livreblanc3La vidéo souffre du même syndrome que la photographie : tout le monde a l’impression de pouvoir ou de savoir le faire. La technologie très intuitive d’aujourd’hui donne cette impression. Autant tout le monde est en mesure d’enregistrer de la vidéo autant les personnes sachant réaliser une « bonne » vidéo sont moins nombreuses (quand je dis bonne, cela signifie une vidéo qui respecte les critères esthétiques et techniques de la profession).

Il s’agit des mêmes enjeux que pour le graphisme, votre image en dépend.Il y a des vidéos que vous pouvez faire vous mêmes, il n’est pas toujours utile de faire appel à un professionnel si il s’agit seulement d’un plan fixe ou vous faites un petit « coucou » à vos abonnés ou lecteurs. Après c’est à vous de déterminer le niveau de professionnalisme que vous voulez donner.
Dès que vous souhaitez une vidéo pour la promotion d’un service ou d’un produit, pour un événement etc, je vous recommande de faire appel à un professionnel.

A quoi peut me servir une vidéo ?

webtv

Il ne vous a pas échappé que nous sommes dans une société ou l’image (sous toutes ses formes) est devenue prépondérante. Autant il y a quelques années c’était moins évident autant aujourd’hui les supports pouvant accueillir de la vidéos sont nombreux.

Je vous propose les moyens d’utilisation suivants :

1- sur les réseaux sociaux : la photo et la vidéo font partie des médias les plus séduisants.

2- en accueil de votre entreprise : beaucoup plus sexy et intéressant que les magazines datant de 1982…

3- en diffusion sur les salons, les foires…La vidéo peut vous aider en tant que support pour illustrer votre argumentaire face à un prospect.

4- en signature mail : ajouter un lien vers la vidéo de présentation de votre entreprise, de votre équipe est très pertinente et surtout gratuit, ne vous en privez pas et vous communiquez sans le savoir à chaque correspondance mail.

5- en prospection : envoyez un DVD avec des vidéos qui présentent vos travaux, chantiers, n’hésitez pas à ajouter des témoignages clients.Expérience vécue, quand vous prenez ensuite rendez-vous avec le chef d’entreprise, vous avez de grandes chances de voir votre DVD sur son bureau, et oui autant on peut jeter une plaquette ou supprimer un mail autant jeter un DVD, étrangement c’est plus compliqué. Diffusez les au compte goutte et ciblez les prospects à forte valeur ajoutée car il s’agit d’un support commercial haut de gamme.

Close-up of video camera lens

6- lors de vos mailing : des mails promotionnels, tout le monde en reçoit et soyons honnête, c’est souvent pénible et inintéressant. optez pour l’originalité et surtout faites court, un chef d’entreprise n’a pas toute sa journée à vous consacrer. Envoyez lui une vidéo très ciblée par exemple vous savez qu’il va fêter ses 20 ans d’entreprise, votre message doit être précis dans ce sens.

7- pour dynamiser votre site : le texte vous sert pour le référencement mais sur Internet personne ne lit des textes de 4 kms, les internautes sont fainéants, optez pour une courte vidéo explicative de votre produit ou de votre entreprise.

8- pour votre référencement : depuis plusieurs années, Google référence la vidéo, alors mettez la sur Youtube ou autres sites de partage vidéo, n’oubliez pas de mettre le lien de votre site dans le descriptif (même si il ne s’agit pas d’un lien en dur, ça laisse la possibilité aux spectateurs de venir chez vous). Un résultat vidéo dans le moteur de recherche est beaucoup plus cliqué qu’un lien texte.

9- sur les mobiles : le nombre de mobinautes augmente de jour en jour, il faut que vous soyez accessible sur les mobiles. Pour que votre vidéo soit accessible facilement, privilégiez la diffusion de votre vidéo sur Youtube qui est le plus performant.

En 7 ans de réalisation vidéo pour les entreprises, je vous ai listé les principales utilisations de votre vidéo, il en manque sûrement car la créativité n’a pas de limite. Si vous voulez en savoir plus, dites le moi dans les commentaires.

Jean-Noël TOUBON

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (1)

Tags: , , , , , , ,

Comment créer ma webtv ?

Posted on 04 octobre 2013 by admin

livreblanc3

Elles sont nombreuses les personnes à vouloir lancer leur webtv tant ce support est en vogue depuis quelques années. Trouver l’idée n’est jamais ce qui effraie en premier (même si l’idée est plus que fondamentale, j’y reviendrai), c’est plutôt l’aspect technique qui peut faire peur. Parmi les lanceurs de projet de webtv que j’ai rencontrés, il y avait deux questions qui revenaient systématiquement :

- Comment rentabiliser ma webtv
- Comment lancer techniquement ma webtv

J’ai déjà répondu en partie à la première interrogation, je vous invite d’ailleurs à lire ou à relire l’article « Enfin un modèle économique de webtv ».  Je vais donc me concentrer sur la seconde.

Comment créer ma webtv ?

Vous avez trois possibilités :

1 – Installation du bon vieux logiciel WordPress : il s’agit d’un créateur de blogs très simple à mettre en place et très performant.

Avantages : simple, gratuit et performant
Inconvénients : limité pour faire évoluer votre webtv vers une plateforme monétisable.

2 – Développer vous-même votre propre plate-forme : il s’agit d’une formule personnalisée, adaptée à votre projet

Avantages : personnalisé, performant
Inconvénients : onéreuse puisqu’il faut coder toute la plate-forme

3 – Utiliser une plate-forme déjà développée : gagnez du temps au lancement et gagnez de l’argent puisque vous ne supportez pas les gros frais de développement.pulceo

Avantages : personnalisé, performant, conçue pour les webtv
Inconvénients : maîtrise de l’outil à acquérir, avoir un minimum de personnes pour la faire fonctionner comme il se doit.

Dans mon expérience de webtv avec notre média www.pulceo.com, que nous développons depuis 2008, nous avons utilisé WordPress les deux premières années. Cela fonctionnait très bien mais nos envies et nos projets faisaient que nous avons vite été limité et bridé par ce logiciel gratuit à la base. C’est pourquoi nous avons décidé d’investir dans notre propre plate-forme, développée selon notre cahier des charges et surtout riches de nos 2 ans d’expérience avec le WordPress ( nous connaissions les envies des entreprises, des associations, des spectateurs etc). Il nous a fallu 6 mois pour mettre au point le logiciel Pulceo.com.

Ce logiciel est aujourd’hui utilisé par www.ancenis.net, journal d’informations locales appartenant au groupe de presse Edit Ouest et www.cheval-equitation.tv qui appartient à l’entreprise angevine Kryzalid.

Notre volonté n’est pas de privilégier le volume, d’être en quelque sorte une usine à débiter des webtv, car d’expérience,

« Lancer correctement sa webtv demande du temps, de l’énergie mais surtout un accompagnement personnalisé afin d’optimiser les chances de réussite car il existe une réelle différence entre les aspirations et la réalité. »

Pour conclure, la question que vous devez vous poser avant de lancer votre webtv est la suivante : quelle est mon ambition avec mon projet de webtv : en vivre ou me faire plaisir ? selon la réponse à cette question, votre choix dans mes propositions précédentes, se fera tout seul.

Jean-Noël TOUBON

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , ,

Bien choisir son nom de webtv

Posted on 18 septembre 2013 by admin

livreblanc3Choisir le nom de sa plate-forme, de son site ou de sa webtv n’est pas chose aisée. Il y a un certain nombre de paramètres à prendre en considération propre à l’usage du web.

1. Premièrement il faut bien distinguer le nom de marque et le nom de domaine.
- Le nom de marque vous sera utile dans votre communication. Il est censé remplir tous les impératifs d’un nom de marque (facile à mémoriser, à prononcer, disponible, exportable…).

- Le nom de domaine, lui, vous sera utile pour vous référencer sur les mots clés souhaités.

Beaucoup font l’erreur, soit en ne sachant pas soit en ne voulant pas, d’utiliser un nom de domaine sans aucune pertinence en terme de référencement.

Petite étude de cas.

Un de nos clients administre une plate-forme vidéo sur le thème de l’équitation. Leur nom de marque est « equitv.net » et leur nom de domaine est www.cheval-equitation.tv

Leur secteur est très concurrentiel, de nombreux sites parlent de la même thématique, différemment, mais le thème général est grosso modo le même. La question que vous devez vous poser lorsque vous choisissez un nom de domaine, est : quels sont les mots ou expressions, dans ma thématique, que mes futurs visiteurs cherchent sur Internet ? Une simple recherche sur le générateur de mots clés fourni par Google vous permettra de connaître quels sont les recherches principales dans votre catégorie. Prenez les principaux mots recherchés, arrangez vous pour que l’association de mots ait un sens, c’est mieux, et, si le nom de domaine est libre, alors vous avez une adresse URL pertinente qui vous aidera énormément dans votre référencement naturel.Dans notre cas, les mots les plus recherchés étaient : cheval et équitation (normal j’ai envie de dire…).

nom-domaine

La question que je pose aux personnes qui auraient voulu utiliser www.equitv.net comme adresse est la suivante : qui tape sur Google la recherche equitv ? La réponse est évidente : personne. Et la deuxième question est : qui recherche le mot : cheval et équitation ? des millions. Une bonne adresse de site est un des facteurs les plus important pour être correctement référencé.

Une fois le nom de domaine et le nom de marque trouvés, faites une redirection de www.equitv.net (communication) vers www.cheval-equitation.tv (web) et les internautes n’y verront que du feu.

« Lorsque votre activité est sur Internet, vous devez toujours avoir à l’esprit que vous travaillez pour deux personnes : votre visiteur et Google. »

Le bon nom de domaine est pour faire plaisir à Google, le bon nom de marque est pour faire plaisir à votre visiteur.

Avant de vous lancer dans un projet de webtv ou autre site d’informations, n’hésitez pas à me contacter pour travailler ensemble votre projet. Le bouton « contact » est fait pour cela !

Jean-Noël TOUBON

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (2)

Tags: , , , , , , , , ,

Astuces du Web, Livre blanc Froggy et ses amis

Posted on 10 septembre 2013 by admin

Aujourd’hui il s’agit d’un article un peu spécial. Depuis quelques mois maintenant, je fais partie d’un groupe d’auteurs tous passionnés par le web et ses nombreux métiers. Certains sont des  professionnels d’autres simplement des passionnés.

livre_blanc_030913_v2C’est Valérie Payotte, créatrice de Partenaire marketing, qui est à l’origine de cette aventure. Elle a décidé de regrouper une dizaine d’auteurs autour d’un thème : le web. Chacun, selon ses compétences et ses expériences, propose un article, chaque mois, qui permet aux lecteurs de se perfectionner, d’apprendre sur un thème précis.

Le livre blanc du web est désormais disponible ! Pour l’obtenir, saisissez votre mail ci-dessous et…bonne lecture

 

A bientôt

Jean-Noël TOUBON

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , ,

Doit on encore utiliser le nom de webtv ?

Posted on 02 septembre 2013 by admin

livreblanc3Depuis quelques années maintenant, le terme de « webtv » est utilisé à toutes les sauces. Le moindre bout de vidéo sur un site Internet suffit à certains pour devenir une webtv.

Aujourd’hui ce terme est galvaudé me semble-t-il. Lorsque nous prononçons le mot webtv, nous pensons automatiquement à la bonne vieille télévision de papa mais adaptée version 21ème siècle, en gros…sur Internet. Dans l’imaginaire de chacun, la webtv c’est : de la vidéo sur Internet. Si nous partons de cette logique, Youtube est une webtv or je pense que non. Youtube n’est qu’une plate-forme vidéo ou l’on y voit aussi bien un chat qui saute qu’une émission de télévision.

« La webtv doit être un média d’informations (locale, thématique, corporate) triées, classées se conformant à une ligne éditoriale, à des règles de diffusion. »

Je trouve le terme « plate-forme d’informations » ou « site d’informations » plus adapté.

Si nous réduisons une webtv à un contenu uniquement vidéo, nous passons à côté de ce qui fait la force et la pertinence du web à savoir : la diversité des médias, les anglos-saxons utilisent le terme de rich media. Les médias traditionnels sont dans l’incapacité de proposer à leur audience autre chose que du texte pour les journaux, de la vidéo pour la télévision… Tirons notre épingle du jeu et utilisons les différents médias pour être créatifs et pertinents.

Multimedia icons set - photo and video

Pourquoi se restreindre à la vidéo alors que vous pourriez ajouter de la photo, du son, des fichiers… Quelque part, se restreindre à la vidéo revient à réutiliser les codes d’antan : la télévision c’est de la vidéo, la radio c’est du son etc. Le web c’est…tout ça en même temps. Les termes comme radio, télévision sont en passe de perdre leur sens propre.

Je me bats depuis 7 ans pour expliquer qu’il faut faire table rase des médias du passé pour réécrire une nouvelle façon de « faire » de l’information.

Si vous êtes une entreprise, un média d’information locale, un site thématique…ne vous privez pas, variez les plaisirs, tantôt une vidéo, tantôt un reportage audio… Cette façon de procéder présente de nombreux avantages, un internaute peut préférer une vidéo, un autre une bande audio, un autre un texte détaillé, en variant les médias, vous augmentez vos chances de toucher un large public et certaines informations se prêtent mieux à la vidéo ou à un autre type de média. Le son est plus adapté au smartphone, un cours sera complet si vous mixez la vidéo et les fichiers pdf par exemple.

Vous pouvez même envisager de proposer un contenu rich média pour vos abonnés. La formule gratuite utilise un des médias, la formule payante est plus complète avec du son, des fichiers, de la vidéo…

Jean-Noël Toubon

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , ,

La communication et les petites entreprises (artisans, commerçants…)

Posted on 25 juillet 2013 by admin

livreblanc3

Être original dans sa communication n’est pas l’apanage des grandes entreprises.

Depuis 2007, j’ai la chance de travailler avec les petites entreprises, les artisans et les commerçants. Je parle de chance car il s’agit bien souvent de personnes passionnées par ce qu’elles font.

Seulement, lorsque l’on est artisan ou commerçant, on se préoccupe pas ou peu de sa communication ou alors “on fait comme tout le monde” à savoir de la publicité dans la presse papier locale, on met en place un site Internet, on fait une campagne de flyer… Mon propos n’est pas de critiquer ces façons de communiquer mais plutôt de mettre en avant le côté peut séduisant, peu original, peu “fidélisant”.

Or si vous lisez ces lignes, c’est que vous êtes intéressé pour sortir des sentiers battus, pour innover dans votre communication, pour innover dans la gestion de votre entreprise tout simplement. En discutant avec les commerçants, je me suis aperçu qu’il pensait que la communication n’était pas pour eux, parfois ils ne la maîtrisaient pas, parfois ils avaient des préjugés, parfois ils étaient curieux aussi de connaître. Un des moyens est le web. Cet outil, selon moi,  est parfait pour les commerçants et les artisans car il est simple, intuitif, rapide, souvent gratuit et permet de toucher une grande quantité de personnes, si on sait s’en servir évidemment. Un commerçant ou un artisan n’est pas une grande entreprise avec un service communication formé et actif sur la toile, il faut donc leur proposer de mettre en place des actions simples et efficaces.

Je ne vais pas vous proposer de stratégie de communication mais plutôt d’actions à mettre en place dès demain dans votre entreprise, des actions qui peuvent tout à fait s’intégrer justement à votre stratégie de communication. Pour que le maximum de personnes s’y retrouvent, je vais prendre des exemples de domaines d’activités différents, concrets et pas forcément sur le web.

MP900387569

7 idées pour vous démarquer dans votre communication

Vous êtes fleuriste :

Le métier de fleuriste peut avoir un côté artistique. La création de bouquets, l’association de couleurs, de fleurs…nécessite du talent et des connaissances. Vos clients sont sûrement friands de conseils. Pourquoi ne pas vous placer en tant qu’expert dans le domaine et leur envoyer régulièrement (hebdomadaire, mensuelle…) des conseils de compositions florales, des conseils de plantation, d’achat en vidéo si vous en avez la possibilité, en photo…Pour cela, demandez à vos clients de vous fournir leur adresse mail en échange de quoi vous leur offrez par exemple 10% de remise sur leur prochain achat. Il est conseillé d’offrir un cadeau en échange d’information les concernant. Je tiens aussi à préciser qu’il est vivement recommandé de les rassurer en précisant que leurs informations ne seront pas revendues…votre sérieux en dépend. Cette technique vous permettra de fidéliser, de vous positionner en tant qu’expert…Vos conseils seront peut être réutilisés, diffusés, vos clients en parleront avec leurs amis, leur famille. Voici un moyen tout bête et gratuit de doper vos ventes et de vous constituer un fichier clients fidèles et reconnaissants.

Vous êtes restaurateur :

La simple évocation de votre restaurant doit rappeler des moments agréables, des moments qui titillent la zone du plaisir dans le cerveau de votre clientèle. Il n’est pas simple de se démarquer en tant que restaurateur si ce n’est de devenir maître étoilé. Jouez plutôt la carte de la proximité, du partage en organisant régulièrement des cours de cuisine par exemple au sein de votre restaurant. Afin de faire vivre une expérience unique à vos clients, préparez le cours en amont en faisant participer vos futurs apprentis cuisinier. Pour cela rien de plus simple, organisez par mail (que vous aurez récolté lors de leur inscription) un sondage sur le type de plat qu’ils aimeraient travailler, donnez leur l’eau à la bouche dès l’inscription (avec les photos ou les vidéos des cours précédents). Une fois le cours terminé, réservez leur une surprise supplémentaire en leur offrant la possibilité de venir dîner avec un ami, bien sûr offrez le repas à cet ami. Votre client/élève se sentira privilégié, il éprouvera de la fierté face à cet ami. A priori positif garanti !

Vous êtes caviste :

Lorsque l’on rentre chez un caviste, on ne sait jamais quoi acheter, on est complètement perdu, à moins d’être connaisseur vous avez l’impression que toutes les bouteilles se valent. Le rôle du caviste est de vous conseiller, on est d’accord. Si vous prolongiez ce conseil, qui fait la différence avec les grandes surfaces, en leur donnant la possibilité de se cultiver sur le vin et le vignoble français si riche et si prisé. Prenez le temps de concevoir un pdf sur le vin français, l’histoire des vignobles, les cépages…illustrez le avec des photos évidemment mais aussi des liens qui mènent vers les vignobles présentés, vers vos pages de vente sur votre site Internet… Pour ceux qui préfèrent le support papier, vous pouvez vendre à prix coûtant le livret ou l’offrir à partir d’un certain montant, sinon offrez leur par mail à tous vos clients.

Vous êtes un institut de beauté/ un photographe/ un coiffeur/ un bar

Vous pouvez aussi dynamiser votre commerce en vous associant, le temps d’un événement, avec vos confrères voisins. Des synergies sont possibles en trouvant des partenaires. On ne pense pas souvent aux partenaires mais dans votre entourage professionnel, vous avez forcément des activités complémentaires à la vôtre. Organisez le temps d’un week-end, un parcours initiatique inter-commerçant. Proposez à ces dames un maquillage spécial photo à telle heure, ensuite demandez lui de se rendre chez le coiffeur qui lui confectionnera une coupe pour l’événement, puis envoyez la chez le photographe pour une séance en studio et le clou du parcours ça pourrait être une remise des photos autour d’un verre de champagne dans un café. Bien évidement n’oubliez pas de convier la presse ! Vous faites vivre une expérience originale et conviviale à vos clients à moindre frais. Bouche à oreille garanti encore une fois.

Vous êtes un concessionnaire automobile

Faire venir un prospect chez un concessionnaire pour essayer une voiture n’est jamais simple. Ce qui est encore moins évident, c’est de trouver l’idée motivante. Pour la sortie d’un nouveau véhicule, organisez un concours et faites gagner un essai dans une voiture d’exception de la marque pour toutes les personnes ayant participées et prévoyez quelqu’un pour les prendre en photo, pour les filmer et faire vivre l’événement après l’événement grâce aux réseaux sociaux et envoyez les images à votre mailing-list. L’idée est de montrer aux absents qu’ils ont manqué quelque chose d’énorme et la prochaine fois vous mobiliserez encore plus ! Les bonnes idées, parfois les plus simples, sont souvent les meilleures, vos prospects vous le rendront bien.

Vous êtes un paysagiste

Choisir un paysagiste plutôt qu’un autre ne repose pas toujours sur des facteurs objectifs. Il s’agit souvent de recommandation, de publicité ou simplement parce que vous avez vu chez un ami une conception paysagère originale. Vous pouvez marquer les esprits et vous différencier de vos concurrents en imprimant une impression forte chez vos prospects. Pour cela, reproduisez un jardin luxuriant au sein même de votre magasin. Il faut que cette création puisse se voir de l’extérieur, qu’elle intrigue les passants et par conséquent, qu’elle fasse parler de vous. Une publicité permanente en quelque sorte. Aménagez l’entrée de votre magasin de façon à ce que les prospects qui y entrent vivent un moment féerique, magique de telle sorte que le rendez-vous qui va suivre se passe dans des conditions uniques. Votre entreprise sera inconsciemment associée au rêve. Donnez la possibilité aux passants de s’y arrêter, de s’y promener, installez des bancs pour qu’ils s’y arrêtent. Si vous vous dépassez, il se peut même que vos concurrents vous fassent de la publicité sans s’en rendre compte…

Vous êtes voyagiste

Demandez à vos clients de vous envoyer une série de photos de la ville ou du pays de destination en échange d’une remise. Ces photos vous serviront pour agrémenter votre site Internet, votre page Facebook, tweeter…Plutôt que de publier des informations commerciales sur vos supports de communication, privilégiez des témoignages clients illustrés, vous avez l’avantage de vendre des destinations de rêve alors profitez en, faites rêver vos futurs clients tout au long de l’année avec des paysages paradisiaques. Il n’est pas interdit,  il est même judicieux de mettre un lien sous ces publications vers une page de vente de la destination concernée. Profitez en pour demander à vos visiteurs de laisser un commentaire sur leur voyage idéal ou sur un voyage déjà effectué qui les a marqués. Sur Internet, il est important d’entretenir une conversation entre votre entreprise et les internautes déjà parce qu’elle permet d’améliorer votre référencement mais aussi parce qu’elle vous permet de gagner la confiance de vos visiteurs et sur Internet, le premier ingrédient qui déclenche un acte d’achat est la confiance.

L’expérience client sera l’élément essentiel de la communication de demain.

Des exemples comme ceux que je viens de présenter, il en existe beaucoup. La communication n’est pas qu’une question de moyens financiers mais elle est surtout une question de créativité ! Faites de votre savoir-faire un moyen de communication. Posez vous la question : quelle expérience vais-je faire vivre à mes prospects ? Apportez leur plus que ce qu’ils attendent, impressionnez les. Accordez de l’importance à l’idée d’expertise, vous devez être, dans l’esprit de vos clients, un expert dans votre domaine. A l’évocation de votre profession, le souvenir de cette expérience nouvelle, originale vécue doit resurgir de l’inconscient de vos prospects et de vos clients. Vous devez faire de vos clients vos meilleurs commerciaux. Vous devez, sans qu’ils s’en rendent compte, les former à promouvoir non seulement votre entreprise mais aussi votre profession. Apprendre quelque chose grâce à votre commerçant ou à votre artisan du coin est une expérience unique. Beaucoup de petites entreprises pensent qu’il est difficile voire impossible d’avoir une communication qui se démarque ? alors prenez une longueur d’avance, faites le.

« Si vous trouvez votre idée folle, alors mettez la en pratique. »

Cet article vous a plu ? Inscrivez vous à ma newsletter en suivant ce lien : JE M’INSCRIS

Cet article est un chapitre du projet « Sortez des Sentiers Battus » organisé par l’institut de formation Le Marketeur Français.

Si l’article que vous lisez ici vous a plu, alors cliquez sur ce bouton pour voter pour cet article :

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (1)

Tags: , , , , , , , ,

La reconnaissance sociale serait-elle devenue une monnaie à l’ère d’Internet ?

Posted on 04 février 2013 by admin

livreblanc3

La reconnaissance sociale serait-elle devenue une monnaie à l’ère d’Internet ? En parcourant les blogs, sites Internet… je me suis aperçu qu’il existait un trèèès grand nombre de personnes qui créaient des contenus de très bonnes qualités. Ce que nous n’acceptons pas dans la « vie réelle » nous l’acceptons dans la « vie virtuelle », je m’explique.

Voir

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (1)

Tags: , , , , , , , , ,

Comment utiliser Facebook pour mon média web.

Posted on 19 novembre 2012 by admin

livreblanc3Facebook est vraiment un cas à part. Tout le monde connait Facebook, tout le monde pense qu’il faut y être sans se soucier du comment et pourquoi… Et souvent, je vois des pages Facebook d’entreprises tellement pauvres, vides… qu’elles auraient dû ne rien faire. Penser que Facebook est un site magique qui, une fois l’information postée, se diffusera partout sur la toile, est une erreur fondamentale. Il ne faut pas oublier qu’entretenir une page Facebook demande du temps, de l’implication personnelle. Le web en général demande du temps.

Voir

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , , , , ,

Comprendre l’avenir de la presse écrite en 10 tweets !

Posted on 18 octobre 2012 by admin

livreblanc3Les médias américains ont toujours eu une avance considérable sur le reste du monde quand il s’agit de web, en bien ou en mal, là n’est pas le débat. Il faut reconnaître chez certains patrons de presse une franchise indéniable. J’aimerais revenir sur les propos de John Paton, dirigeant du groupe Journal Register (16 millions de lecteurs, 324 médias papier, vidéo et web) tenus sur son compte Twitter lors du Media X Change 2011. Il n’y va pas par quatre chemins, un tel réalisme, une analyse d’une telle justesse fait plaisir à lire !

Voir

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Advertise Here
Advertise Here