Tag Archive | "television"

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Presse papier/presse en ligne : l’exemple du journal « le Progrès » de Lyon

Posted on 03 février 2014 by admin


livreblanc3Je tenais à commencer cette année 2014 avec un exemple concret. Le journal « Le Progrès » de Lyon qui a commencé sa version web dès les années 2000, il fait office de précurseur dans sa volonté d’investir le web. A partir des élections de 2007, il va intensifier sa formule web et commencer à réellement envisager des journalistes dédiés aux web.

« On a tous compris que c’était l’axe sur lequel il fallait se développer, et que cela allait prendre des proportions que l’on avait tous sentis et qu’il y avait, à l’époque, un côté « star-up »" [...] Sébastien Jullien – Journaliste web

« On entend souvent dire que le lecteur papier est le même que le lecteur web, non ce n’est pas le même, on se prend des lecteurs, non on ne s’en prend pas etc. Ce qu’on constate c’est que nos internautes sont un peu plus jeunes que nos lecteurs papier«  Jean-Philippe Vigouroux – Chef de service

« Tout ce qui est chaud et du domaine de la révélation, ça va fonctionner, c’est aussi le cas de l’information sportive, quand on parle d’un match le lendemain, ça va fonctionner généralement beaucoup moins bien que si on le traite en live. Tout ce qui a une valeur d’usage fonctionne, c’est à dire que vous annoncez la fermeture d’une rocade tel jour à telle heure ou vous annoncez qu’il va y avoir une grève dans les cantines municipales le lendemain, il y a une valeur d’usage forte pour l’internaute, donc la aussi vous allez avoir des grosses audiences sur ces contenus là. » Jean-Philippe Vigouroux – Chef de service

progres-lyon

« Ne pas veiller à ce qui se passe sur les réseaux sociaux, c’est rater des informations. Concrètement aujourd’hui que ce soit les médias ou les politiques etc communiquent sur les réseaux sociaux avant même que l’information soit sortie officiellement par ailleurs, donc on ne peut plus rater grand chose si on a une bonne veille d’infos, mais avoir une bonne veille d’infos c’est suivre les bonnes personnes et ça c’est le plus dur. » Sébastien Jullien – Journaliste web

« Alors il y a deux sources de revenus, c’est le même modèle que pour le papier, la publicité et les abonnements. La publicité représente une part croissante, aujourd’hui le display progresse d’années en années. Depuis 3 ans on a introduit du contenus payant aux abonnés, auparavant les contenus que l’on ne voulait pas donner gratuitement, on ne les diffusait pas. Ce n’est pas comparable avec les ventes papiers, mais voir un chiffre de vente de contenus progresser et quasi doubler d’années en années, dans le discours ambiant c’est plutôt encourageant.«  Jean-Philippe Vigouroux – Chef de service

 » L’avenir de la PQR (presse quotidienne régionale) est sur le web mais sous quelle forme et sous quel modèle économique ça on ne sait pas, on a vu que de très nombreux journaux on tenté divers formules sous obtenir de réponses probantes, on a beaucoup de modèles qui se tournent vers le payant, ça ne veut pas dire que le papier est mort, cela veut dire qu’on peut penser une adéquation entre l’offre web et papier. » Sébastien Jullien – Journaliste web

Source : Journalismes.info

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , ,

Le festival international des télévisions sur Internet de la Rochelle

Posted on 30 janvier 2014 by admin


livreblanc3Un blog qui parle des webtv ne pouvait pas ne pas parler du festival international des télévisions sur Internet qui met à l’honneur ce support d’un nouveau genre.

Pour y être allé lors de la première édition, ce festival, très « carré » dans son organisation, se veut être un petit « festival de Cannes » dédié aux télévisions web car il a une dimension internationale, il propose un marché des webtv et enfin il s’agit avant tout d’une compétition entre les différents films reçus.

Pendant 3 jours, vous y côtoierez  des intervenants de qualité, vous aurez l’occasion d’échanger avec des créatifs français mais aussi étrangers et ainsi confronter des idées, des modèles économiques, des programmes etc.

Depuis les premières expériences de webtv qui datent de la fin des années 90 (autant dire la préhistoire des webtv), ce support a traversé des périodes rudes, les débits n’étaient pas suffisants, Youtube n’existait pas… Depuis ces années, la technologie est arrivée, elle s’est démocratisée et surtout, son utilisation par le commun des mortels, s’est simplifiée. C’est depuis ce début des années 2000 qu’un nombre croissant de personnes, d’entrepreneurs, se sont lancés dans la « Webtv ».

webtv_festival

Petit à petit le marché a commencé à exister, de façon chaotique et au fil du temps il a commencé à se structurer. Bien loin de devenir une activité rentable, l’immense majorité peinent encore à en vivre, quelques uns réussissent tant bien que mal à équilibrer les comptes.

Toujours est-il qu’en 2014, les webtv se professionnalisent et l’existence d’un festival international des webtv est, selon moi, la preuve tangible de cette professionnalisation. Fini le temps des expérimentations donc et  place au professionnalisme.

Jean-Noël TOUBON

Plus d’informations sur le festival ? Suivez ce lien
http://www.webprogram-festival.tv/

ebook-media-web-1

 

 

-

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , ,

Doit on encore utiliser le nom de webtv ?

Posted on 02 septembre 2013 by admin

livreblanc3Depuis quelques années maintenant, le terme de « webtv » est utilisé à toutes les sauces. Le moindre bout de vidéo sur un site Internet suffit à certains pour devenir une webtv.

Aujourd’hui ce terme est galvaudé me semble-t-il. Lorsque nous prononçons le mot webtv, nous pensons automatiquement à la bonne vieille télévision de papa mais adaptée version 21ème siècle, en gros…sur Internet. Dans l’imaginaire de chacun, la webtv c’est : de la vidéo sur Internet. Si nous partons de cette logique, Youtube est une webtv or je pense que non. Youtube n’est qu’une plate-forme vidéo ou l’on y voit aussi bien un chat qui saute qu’une émission de télévision.

« La webtv doit être un média d’informations (locale, thématique, corporate) triées, classées se conformant à une ligne éditoriale, à des règles de diffusion. »

Je trouve le terme « plate-forme d’informations » ou « site d’informations » plus adapté.

Si nous réduisons une webtv à un contenu uniquement vidéo, nous passons à côté de ce qui fait la force et la pertinence du web à savoir : la diversité des médias, les anglos-saxons utilisent le terme de rich media. Les médias traditionnels sont dans l’incapacité de proposer à leur audience autre chose que du texte pour les journaux, de la vidéo pour la télévision… Tirons notre épingle du jeu et utilisons les différents médias pour être créatifs et pertinents.

Multimedia icons set - photo and video

Pourquoi se restreindre à la vidéo alors que vous pourriez ajouter de la photo, du son, des fichiers… Quelque part, se restreindre à la vidéo revient à réutiliser les codes d’antan : la télévision c’est de la vidéo, la radio c’est du son etc. Le web c’est…tout ça en même temps. Les termes comme radio, télévision sont en passe de perdre leur sens propre.

Je me bats depuis 7 ans pour expliquer qu’il faut faire table rase des médias du passé pour réécrire une nouvelle façon de « faire » de l’information.

Si vous êtes une entreprise, un média d’information locale, un site thématique…ne vous privez pas, variez les plaisirs, tantôt une vidéo, tantôt un reportage audio… Cette façon de procéder présente de nombreux avantages, un internaute peut préférer une vidéo, un autre une bande audio, un autre un texte détaillé, en variant les médias, vous augmentez vos chances de toucher un large public et certaines informations se prêtent mieux à la vidéo ou à un autre type de média. Le son est plus adapté au smartphone, un cours sera complet si vous mixez la vidéo et les fichiers pdf par exemple.

Vous pouvez même envisager de proposer un contenu rich média pour vos abonnés. La formule gratuite utilise un des médias, la formule payante est plus complète avec du son, des fichiers, de la vidéo…

Jean-Noël Toubon

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , ,

Forum des media au Lycée Léonard de Vinci à Montaigu

Posted on 17 juin 2013 by admin

Je vous propose de visionner l’intégralité de la conférence sur les média webtv à destination des étudiants en audiovisuel du lycée Léonard de Vinci à Montaigu.

Cette conférence a permis de présenter les différentes expériences de télévisions locales (web ou TNT) et de confronter les avantages, inconvénients des différentes formules mais aussi de revenir sur les modèles économiques de chacun et des lignes éditoriales proposées.

Ce qui en ressort c’est la complémentarité du web et de la télévision traditionnelle, les usages différents selon les typologies de spectateurs mais aussi de territoire. Le web évolue vite et les usages également. Cette conférence a aussi permis de recueillir les impressions, questions, doutes des futurs professionnels de l’image et actuels spectateurs de média en tout genre.

Je tiens à remercier Antoine Bourg & le lycée Léonard de Vinci pour l’accueil et mes confrères pour cette journée !

livreblanc3

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , ,

Un étudiant s’interroge sur l’avenir des webtv en Belgique Francophone

Posted on 03 décembre 2012 by admin

livreblanc3Je voulais partager avec vous les questions qui m’ont été posées par Raphaël Saint-Remy, étudiant en 3ème année de communication, informations et médias à la Haute Ecole de la Province de Liège « Leon-Eli Troclet » sur l’avenir des webtv. Merci à lui pour son travail !

  • Comment définiriez-vous une web tv ?

Depuis que je travaille dans le domaine des webtv, je me rends compte que le terme n’est pas bon (pour ce que nous faisons en tout cas). Je pense qu’à l’origine, le terme « webtv » permettait de se rapprocher de ce que nous connaissions tous : la télévision. J’ai vu des sites qui diffusaient du contenu vidéo en continue…comme à la télévision ! Or vouloir appliquer les mêmes méthodes sur le web est le meilleur moyen de se casser les dents car la philosophie même du web est à l’opposé de celle de la télévision. Internet est un univers ou la hiérarchie dans l’information n’existe pas, un univers ou le modèle économique du « gratuit » est possible, un univers ou chaque internaute détient un pouvoir : tout le contraire des média traditionnels.Je préfère le terme de plateforme communautaire, elle peut être locale comme nous ou thématique… La notion de communauté est essentielle,fédérer un groupe de gens autour d’un même intérêt, d’une même passion.La différence pour moi est importante,l’internaute est placé au coeur de la stratégie de l’entreprise. Il représente 30% du contenu aujourd’hui sur nos sites.La somme des services annexes à notre plateforme est tout aussi essentiels que nos contenus vidéo (petites annonces, infos pratiques, annuaires, agenda…)Le terme de plateforme est moins glamour certes mais c’est plus juste dans son utilisation. Aujourd’hui sur nos 3 plateformes, il n’y a que la vidéo qui s’apparente au modèle télévisuel, sinon tout le reste, à savoir 70 à 80% du contenu, est totalement éloigné d’une « télévision web ». La webtv peut prendre différentes formes (information, thématique, institutionnelle, corporate, locale…). Pour simplifier je dirai qu’une webtv est un média dont la vidéo est le contenu principal et éditorialisée.

  • Qu’est-ce que le Web 2.0 et qu’a-t-il apporté aux Web TV ?

Le terme 2.0 est avant tout du marketing, c’est resté dans le langage web comme la possibilité pour l’internaute d’interagir avec un site (commentaires, partages des contenus, création des contenus…) et le fait de ne pas avoir besoin de grandes connaissances techniques web pour créer des sites ou s’approprier des applications web. Tous les contenus sont interconnectés, reliés entre eux. Les UGC (Users Generated Content) sont la base du web 2.0 L’internaute est un acteur, il est le média car c’est lui qui diffuse l’information.Le web 2.0 n’a pas apporté spécifiquement aux webtv, il a apporté au web en général mais il a surtout permis une évolution radicale de la façon d’utiliser Internet, des mentalités sur Internet. Aujourd’hui vous devez composer avec vos spectateurs, tous les contenus doivent être liés entre eux et le spectateur est le chef d’orchestre (il partage, commente, « aime », met en favoris, se créée des playlist…). Nos plateformes sont conçues de cette manière. Finalement cette interactivité permet d’augmenter la visibilité de votre média, les spectateurs sont les meilleurs communiquants. Nous le vivons vraiment comme une expérience, à certains moments vous avez l’impression que le média ne vous appartient plus. Ils se le sont appropriés.

web-tv

  • Est-ce que l’arrivée du web 3.0 est de bon augure pour les web tv ?

J’en sais rien car je me méfie beaucoup de cette terminologie 2.0, 3.0 et après 4.0. C’est de la communication tout ça. Si on part de l’idée selon laquelle le web 3.0 serait le web soit de la sémantique soit de l’objet, personnellement nous n’en sommes pas encore là sur nos plateformes, le web sémantique risque d’être intéressant pour un média local car le web sémantique colle à notre objectif interne qui est de faciliter les relations et les interactions des connaisances car notre contenu est là pour être partagé, réutilisé, amélioré…C’est une vision de l’amélioration de la connaissance qui me plaît bien.

  • Comment mesure-t-on les audiences d’une Web TV ?

Ce n’est pas très compliqué, comme nous n’avons pas les moyens de nous offrir des études Médiamétrie, nous nous contentons de Google Analytics ou Xiti. Ces outils gratuits sont très performants et très détaillés. Ils nous permettent de bien analyser les visites et les visiteurs.

  • Comment fonctionne le référencement des web tv ?

Le référencement d’une webtv est identique à celui d’un site Internet classique. Vous avez deux formes de référencement : le naturel et le payant. Le naturel est un travail de fond qui nécessite du temps et des connaissances sur la façon dont fonctionne Google, la clé du succès pour un référencement naturel performant est l’optimisation des URL du site, un site bien fait avec des adresses claires, basées sur des mots clés… fera la différence avec les autres sites moins bien conçus, il faut aussi s’imposer comme une référence (liens sur les sites, partages de vidéo…), se faire connaître des média traditionnels…  alors que le payant est un accélérateur de visites, il permet de booster le trafic, il faut des connaissances car appréhender Google Adword par exemple n’est pas permis à tout le monde et de l’argent forcément.

  • Quel est votre opinion sur le cadre légal autour des Web TV en France ?

Je pense que les média pure player (n’exerçant que sur Internet) devrait se regrouper en fédération ou autres structures de ce genre pour coordonner les actions, les idées, les innovations… J’ai l’impression que chacun avance dans son coin sans cohérence globale. j’ai souvent échangé avec d’autres responsables de webtv et c’est intéressant de partager des expériences. Prenons un exemple : les grands média nationaux ont des régies publicitaires qui s’occupent de la vente de publicité pourquoi les « web tv » ne se doteraient pas d’une régie publicitaire nationale qui gèrerait les publicités sur les plateformes locales… Mais pour ça il faut être regroupés, structurés… Autre aspect, c’est la SACD, la législation est floue sur le web. Comment faire payer la musique sur un site, les droits des extraits d’émissions, films…Il est énervant de voir les élus vouloir tout faire pour sauvegarder le passé alors qu’ils feraient mieux d’essayer de construire le futur, ils n’ont absolument pas compris la philosophie du web, ils veulent tout vérouiller, contrôler, ils ont juste compris une chose, c’est qu’ils perdent le contrôle de l’information et ça c’est embêtant…pour eux car pour nous c’est enfin la démocratie ! je suis sur que la plupart d’entre eux n’utilisent quasiment jamais Internet ! On perd un temps fou !

  • Combien de Web TV existent-ils en France à l’heure actuelle ?

L’organisation au sein d’une fédération permettrait de le savoir… J’en ai aucune idée. Pour ce qui me concerne, en Loire Atlantique, je pense que nous sommes les seuls…Après que mettons-nous sous le terme webtv…ça aussi c’est flou.

ebook-media-web-1

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (2)

Tags: , , , , , , ,

Interview d’étudiants en master d’Economie à Angers sur les télévisions locales.

Posted on 15 octobre 2012 by admin

livreblanc3

Je tenais à vous faire partager cette interview réalisée par quelques étudiants en Master d’Economie. Cette interview est une étude universitaire sur les télévisions locales. Merci à eux pour leur travail.

« Quel avenir pour les télévisions locales ? »

1) Renseignements personnels

Nom, prénom, études

Jean-Noël Toubon. J’ai commencé par des études de commerce avec un BTS Action Commerciale (aujourd’hui appelé Management des Unités Commerciales). Puis j’ai changé complètement d’orientation puisque je me suis dirigé vers des études en lien avec ma première passion : l’audiovisuel. J’ai donc obtenu un diplôme de technicien son à l’ESRA de Rennes (Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle)

Votre parcours professionnel, métiers exercés

Six mois après la fin de mes études, j’ai, en compagnie de deux de mes amis, monté notre première société appelée VEOX (réalisations et productions audiovisuelles). Je n’ai donc pas exercé autre chose que ce que je fais aujourd’hui.

Voir

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Enfin un modèle économique de webtv ?

Posted on 19 septembre 2012 by admin

livreblanc3Dans mes précédents articles, je vous parlais souvent de la difficulté de trouver et surtout de stabiliser un modèle économique pour les webtv. Non, nous n’avons pas trouvé le Graal mais un modèle commence à se dessiner. Revenons un instant en arrière. En 2008, nous avons lancé un média web Pulceo.com. Ce type de média, que l’on appelle hyperlocal en raison de sa petite zone de couverture, diffusait des reportages sur la région de Châteaubriant en Loire Atlantique et proposait différents services annexes comme un agenda local, un service de bons de réductions chez les commerçants…et c’était à peu près tout. En 2011, un tournant à lieu. Notre média manquait cruellement d’interaction avec le spectateur. Il fallait l’inclure dans la création de contenu, il fallait accepter de ne plus être le seul créateur de contenu. De nombreux autres services viendront se greffer au site, que nous appelons désormais « plateforme » en raison du grand nombre de contenus créés et des nombreux services proposés.

Voir

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (2)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le don à une fondation comme modèle économique d’une WebTV

Posted on 08 avril 2012 by admin

livreblanc3Depuis l’avènement des médias web (webtv, journaux en ligne, blog…), si il y a un sujet qui revient constamment dans les conversations de ses créateurs, c’est le modèle économique. Personne aujourd’hui n’a trouvé le modèle économique qui permet de rentabiliser un web média. Voir

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Enfin une école pour les métiers du web !

Posted on 07 juin 2011 by admin

livreblanc3A l’initiative de 3 entrepreneurs phares du monde de l’Internet à savoir : le pdg de Meetic Marc Simoncini, Jacques-Antoine Granjon de vente-privee.com et Xavier Niel de Free, la France aura son école dédiée aux métiers du web : l’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet (EEMI).

Voir

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’importance d’une communauté au sein d’une webtv locale

Posted on 23 mai 2011 by admin

livreblanc3Au cours des dernières années, l’expérience Pulceo.com nous a fait prendre conscience de certaines notions essentielles.  Dans les précédents articles, je parlais de l’importance d’impliquer les spectateurs dans votre projet de webtv locale, d’impliquer non seulement les spectateurs mais aussi les annonceurs (qui sont aussi des spectateurs). Très vite, sur le web, l’aspect communautaire est devenu important. Il fallait fédérer autour d’une marque, d’un projet. En quoi une communauté est importante, comment la faire vivre ou encore comment l’utiliser commercialement ? Voici quelques questions auxquelles je vais tenter de répondre.

Voir

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter

Commentaires (0)

Advertise Here
Advertise Here